Ce centre de ressources vous permet d'accéder à de nombreuses informations.

Portrait : Cyrille Pesquet, gérant de la boutique « Les domaines qui montent » à Paris.

Lundi 19 juin 2017

Rencontre avec Cyrille Pesquet, œnologue passionné, et gérant de la boutique Les Domaines Qui Montent du boulevard Voltaire à Paris, à la fois cave, épicerie et table d’hôtes. L’atmosphère y est particulièrement chaleureuse, et toute l’équipe est aux petits soins pour que chacun y passe un bon moment, que ce soit pour déjeuner ou pour acheter une bouteille.

Les domaines qui montent – 136 boulevard Voltaire – 75011 Paris – 01 43 56 89 15


MW : Pourquoi êtes-vous devenu caviste ?

CP : Par amour du vin, tout simplement ! J’étais boucher à la base, passionné de vin, et je référençais déjà pas mal de bouteilles. Il y a 18 ans, on m’a proposé de reprendre la boutique Les Domaines Qui Montent du 6ème arrondissement (aujourd’hui fermée) : je connaissais déjà une partie de la gamme, alors je n’ai pas hésité et j’ai dit oui ! 2 ans plus tard, j’ai rejoint la boutique boulevard Voltaire, la première à avoir fait tables d’hôtes, et je la dirige aujourd’hui.

« On propose un plat différent tous les midis ! »

MW : Parlez-nous du concept Les Domaines Qui Montent

CP : On a débuté avec un concept 100% caviste, puis on y a ajouté une partie épicerie, et aujourd’hui, toutes les boutiques font table d’hôtes ! En fait, on est parti d’un constat simple : de midi à la sortie de l’école, il n’y a pas beaucoup de fréquentation dans les caves. Au début, on a décidé de proposer des planches de charcuteries et de fromages pour déjeuner, accompagnées de vins. Une charcuterie nous livrait tous les jours. C’était à la fin des années 1990, et je pense qu’on était un peu précurseur sur le coup. Par la suite, les clients ont commencé à réclamer plus, et aujourd’hui, on propose un plat chaud tous les midis, fourni par des traiteurs de qualité. Je dis bien un seul plat, on ne veut pas que ce soit l’usine, et on n’a pas non plus la prétention de faire de la vraie restauration. On sert les pâtés et les accompagnements dans des grands plats à partager, c’est vraiment une table d’hôtes.

Les domaines qui montent - Message In A Window

MW : Que trouve-t-on à boire et à manger aux Domaines Qui Montent ?

CP : Comme je vous le disais, on trouve un plat différent tous les jours pour le déjeuner. On consomme sa bouteille à table sans droit de bouchon, on peut l’emporter si elle n’est pas finie. Certains habitués nous la laissent même pour le lendemain.
Côté vins, toutes les régions de France sont représentées, avec une préférence pour la Bourgogne, le fondateur est bourguignon et fait son propre vin. On a aussi pas mal de Languedoc, une belle région en évolution et avec du potentiel.
On fait un peu de tout en ce qui concerne les spiritueux. On développe aussi beaucoup la gamme des bières, grâce à la prolifération des micro-brasseries régionales.
Côté épicerie, qui représente aujourd’hui une grosse partie du magasin, on vend du fromage à la coupe, des terrines, de la charcuterie, de la truite, etc. Tout ce qui est lié à l’apéritif. Tous ces produits sont également servis à table.

Les domaines qui montent - Message In a Window

MW : Qu’est-ce qui vous plait le plus dans votre métier ?

CP : C’est tout à la fois ! C’est le contact avec les clients, c’est vraiment gratifiant quand ils repartent satisfaits. C’est le fait d’avoir toutes les casquettes, de goûter les produits alimentaires, de découvrir des choses. Ça se fait souvent par ricochets, c’est des rencontres enrichissantes, qui permettent de mieux connaître les produits et de découvrir des gens passionnées, et leur histoire.

MW : Que pensez-vous de Message In A Window ?

CP : Je trouve ça excellent, et je crois vraiment en la réussite du projet. A l’occasion de la campagne pour le rhum La Mauny, j’ai pu constater pas mal de choses : la mise en place est très simple (sticker hero), un gamin de 10 ans peut le faire, l’habillage est vraiment qualitatif, il y a eu un nombre de gens incalculables qui se sont arrêtés, et on a vendu des bouteilles ! C’est vraiment très sympa, on est prêt à le refaire n’importe quand et avec grand plaisir !

Un grand MERCI à Cyrille Pesquet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je souhaite suivre Message In A Window