Ce centre de ressources vous permet d'accéder à de nombreuses informations.

Le Raisin Bleu: petite cave de quartier rue Tolbiac

Mardi 18 septembre 2018

Rendez-vous aujourd’hui, au pied de la Butte-aux-Cailles, rue de Tolbiac à Paris, au Raisin Bleu, petite cave de quartier tenue par Brice, voisin de Jaclyn et Pierre, les gérants de Biérocratie, à qui il envoie les clients qui recherchent de belles bières.

Le Raisin Bleu225 Rue de Tolbiac, 75013 Paris09 70 93 28 28


MW : Racontez-nous l’histoire du Raisin Bleu

B : Mon père a toujours eu un pied dans le vin. Il a ouvert la première boutique dans le 12ème, où je l’ai rejoint au début. Puis, on a ouvert celle-ci, dont je suis maintenant responsable, dans le 13ème, près de chez moi. On vient d’en ouvrir une 3ème, dans le 14ème, tenue par mon oncle. L’histoire du Raisin Bleu est donc très familiale.

MW : Quelle est la philosophie des magasins ?

B : On est véritablement et résolument dans une démarche de caviste indépendant, à savoir proposer des choses originales et qualitatives. On a de superbes produits en France, ça vaut vraiment le coup de sourcer. Notre rôle c’est de faire le filtre pour que chaque produit proposé soit irréprochable ; on se bat pour mettre en avant des gens qui travaillent bien, et les clients s’en rendent compte en passant la porte.

MW : Comment se fait la sélection des produits ?

B : Sur la durée, en suivant l’évolution des vins, et de façon collégiale, chacun donnant ses arguments sur un produit ; c’est ça qui est intéressant, chacun a son opinion, ses goûts, on discute autour du vin, c’est un beau sujet de débat.

 

MW : Parlez-nous de la gamme

B : On ne propose que des vins français, on a déjà à 1000 références en comptant l’épicerie, on ne peut pas proposer une offre étrangère cohérente, ça ne sert pas à grand-chose de proposer un vin de chaque pays, et on n’a de tout façon pas la place. Et puis, les produits étrangers ont leur place dans notre rayon spiritueux, avec des whiskys et des rhums de Grande-Bretagne, d’Asie, d’Amérique du Sud, des Fidji, de la Barbade, etc. On fait également relais de produits frais, les gens viennent chercher leurs paniers directement à la cave, ce qui leur permet de faire toutes leurs courses d’un coup.

MW : Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans le métier de caviste ?

B : J’adore les retours que peuvent faire les clients, on est là pour les conseiller le mieux possible et c’est valorisant quand ça marche bien. Mais ça n’est pas que ça, c’est le métier dans son ensemble, avec la dimension sourcing, les liens créés avec les vignerons, etc.

 

MW : Qui sont vos clients ?

B : Des gens du quartier, des habitués, un peu de clientèle de passage également, et des étrangers de passage à Paris 3 ou 4 fois par an, qui ont leurs habitudes chez nous.

MW : Organisez-vous des événements ?

B : On propose des dégustations tous les samedis, de la fin de matinée jusqu’à la fin de l’après-midi, pendant lesquelles les vignerons viennent présenter leurs vins.

MW : Quels sont vos vins coups de cœur ?

B : Des vins rares, et produits en petite quantité, certains vins des Cévennes, et des vins de pays Cathare.

MW : Comment avez-vous connu Message In A Window ?

B : On a reçu une proposition pour une campagne par email, puis quelqu’un de chez Message In A Window nous a appelé pour nous donner plus de détails.

MW : Que pensez-vous du concept ?

B : C’est très bien pensé, ça permet d’avoir des vitrines « vivantes ». Les visuels se fondent bien dans le décor, c’est élégant, harmonieux, on a l’impression d’avoir le produit au centre de la vitrine, mais pas à son détriment, pour la magnifier.

MW : Qu’avez-vous pensé de la campagne Collet que vous avez accueillie ?

B : Elle a très bien marché, la demande était présente, on a même prolongé la campagne de quelques semaines. Le visuel était efficace et percutant, et puis on connaissait bien le produit, bref tout était réuni pour que ce soit une vraie réussite.

MW : Qu’est-ce qui vous a particulièrement plu ?

B : La réaction des gens ! On a vendu pas mal de bouteilles, mais le plus satisfaisant c’est de voir les gens revenir et de nous parler en très bien du produit. C’est très gratifiant et c’est en partie pour ça que l’on fait notre métier de commerçant.

MW : Vous seriez donc prêt à accueillir d’autres campagnes ?

B : Absolument ! On est vraiment pour, en tout cas du moment que c’est dans la même veine, on le refera avec plaisir. C’est un concept qui marche très bien, il n’y a donc pas de raison de se priver ! Et puis, on ne change pas une équipe qui gagne !

Un grand merci à Brice pour cet échange sincère et enthousiaste!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je souhaite suivre Message In A Window