20 noms de caves qui jouent avec les mots

Samedi 30 mai 2020

Être caviste c’est d’abord une passion, souvent une deuxième profession.
En effet, seuls 17% d’entre eux ont fait ou feront uniquement ce métier, c’est souvent une passion que l’on se découvre aux cours de dégustations et de rencontres.

C’est un des métiers les plus humains, de conseils, d’anecdotes. Il y a certes une partie générale que chacun doit s’efforcer de connaître pour être légitime, mais la différence apportée par le passionné réside dans le fait croustillant qu’il est capable d’apporter sur une cuvée, sur les voyages qu’il a faits pour en apprendre plus sur un rhum exotique, sur sa manière de raconter ses rencontres, de mettre en scène ses connaissances.
Le caviste c’est aussi un personnage qui rassemble, qui crée du contact. il est aussi convivial que l’ambiance dans laquelle ses produits sont dégustés, il s’attache à créer un lien fort avec sa clientèle, en étant à l’écoute. C’est important quand on sait qu’on lui confie nos habitudes, nos goûts, nos événements voire nos choix et parfois mêmes nos dîners !
Pour tisser le lien social il met en place des événements, pour attirer et fasciner tout aussi bien les habitants de son quartier que les touristes de passage qui se retrouvent et échangent autour d’un bon produit local. 
En tant que commerce de proximité, le caviste prend son rôle très à cœur et essaie de créer une synergie avec ses sympathiques concurrents, et c’est encore plus le cas dans les petits villages.

Sa démarche consiste à véhiculer le goût des bonnes choses et des bons produits qui est mis à mal par nos sociétés modernes, promouvoir des choses simples, les bons moments, les amitiés, le partage. Elle est aussi respectueuse puisque les produits proposés sont dénichés avec une attention toute particulière portée au respect de règles éthiques et éco-responsables sans lesquelles la gourmandise serait encore plus coupable.

Le bon caviste, il…

  • connaît son produit sur le bout des doigts
  • aiguille le profane ou l’amateur jusqu’aux accords envisageables avec le nectar recherché
  • vend avec passion la production d’autres passionnés qui lui ont transmis avec leurs bouteilles : savoirs, saveurs et sensations
  • est le plus grand des curieux : il fouine, cherche, toujours à l’affût de nouvelles références qui viendront étancher la soif des clients à la recherche de la dernière cuvée ou du dernier cépage atypique : on peut tout de suite voir à sa présentation d’une bouteille le travail qui est derrière, les kilomètres parcourus, les mains serrées.

Oui c’est un métier humain ! Il aime le contact, il communique, la satisfaction du client est au cœur de ses préoccupations, il propose une sélection délicate qui correspond à la fois à ses goûts mais également à ceux de ses visiteurs. À cela s’ajoute une grande originalité pour certains qui passe par le nom donné à leur caveÔ vent d’anges, Vin sur vin, Au Vintage, Wine more time, Retour verre le futur, Les Z’arhums, Se mettre au verre, Wine note, Au plaisir dit Vin, Chai Vincent (convivial), Ô les vins, Qui l’eut Cru, Épicesetout, Vin’cœur, Ty Lu Cru

Si vous connaissez des cavistes aux noms exotiques, partagez-les en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *