Haguefen World Wines, premier caviste 100% casher de Paris

Mercredi 12 septembre 2018

Nous nous sommes rendus au 12 rue Guersant, dans le 17ème arrondissement, dans un établissement unique en son genre, Haguefen World Wines. Il s’agit de la seule cave de France dédiée exclusivement aux vins casher. Nous y avons rencontré le maître des lieux, Jean de Mareuil.

 Haguefen World Wines12 Rue Guersant, 75017 Paris 01 77 18 81 11


MW : Que veut dire « Haguefen » ?

JdM : C’est à la fois la prière du vendredi soir, et le produit de la vigne : c’est donc très parlant pour les juifs.

MW : Pourquoi avoir ouvert une cave à vins casher ?

JdM : Je suis un passionné du vin. J’ai travaillé 10 ans avec mon cousin, au Château Briatte, près de Bordeaux, sur la partie développement commercial et la fabrication. En 2013, j’ai rencontré quelqu’un qui voulait s’associer pour ouvrir une cave ; on cherchait un concept original, et j’ai suggéré qu’on monte une cave à vins casher, puisque ça n’existait pas sur Paris.

MW : Avez-vous rencontré des difficultés à l’ouverture ?

JdM : En fait, tout s’est bien passé ! Tout le monde se connaît dans le milieu du vin casher, et j’ai bénéficié d’un bon bouche-à-oreille. Je connaissais déjà quelques vignerons, ils m’ont ouvert pas mal de portes, et j’ai pu récupérer beaucoup de contacts. On est vraiment parti de zéro, il a fallu élaborer toute la gamme, et on est très vite arrivé à l’équilibre, c’était vraiment une bonne surprise ! Il y a quand même eu une petite difficulté : l’évolution de la consommation de vin dans la communauté juive ; les jeunes sont en effet plus religieux que leurs parents, et cherchent donc des vins « véritablement » casher et très pointus. Du coup, on a fait un très gros travail de sélection.

Haguefen World Wines - Paris

MW : Parlez-nous de vos vins

JdM : On propose une cinquantaine de références, beaucoup de rouges, très prisés par la communauté, venant de France, d’Israël, des Etats-Unis, d’Espagne et d’Italie. Ils sont 30 à 40% plus chers que des vins « traditionnels » : il faut en effet payer un religieux, un « shomer », qui va réaliser toutes les manipulations ; c’est un procédé très strict.

MW : Quels sont vos coups de cœur ?

JdM : Je n’ai pas vraiment de coups de cœur, j’aime tous mes vins. Mon boulot c’est de conseiller de belles associations, plutôt qu’un vin en particulier.

Haguefen - Vins casher - Paris

MW : Vous organisez des événements ?

JdM : Régulièrement oui ! Des dégustations « ouvertes » lorsque je fais entrer un nouveau vin, et des dégustations privées, avec en général un petit cours d’œnologie.

MW : Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans le métier de caviste ?

JdM : Le conseil ! J’ai envie d’élever le palais de la communauté, de leur faire découvrir la diversité du vin, et de leur en faire apprécier les différentes facettes.

 

Un grand merci à Jean de Mareuil pour cette belle découverte!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce centre de ressources vous permet d'accéder à de nombreuses informations.