Rencontre avec Christelle, propriétaire de la Cave Bouteille dans le 17ème arrondissement de paris

Vendredi 30 juin 2017

Dans le très dynamique quartier des Batignolles, dans le 17ème arrondissement de Paris, se trouve un commerce au nom on ne peut plus évocateur, sobrement (le comble pour une cave !) baptisé « Bouteille ». Nous y avons (vinicolement) rencontré Christelle, très fière de son magasin et heureuse de son installation dans ce quartier, qu’elle décrit comme un véritable village…

La Cave Bouteille – 8 Rue Brochant – 75017 Paris – 01 83 96 67 51


MW : Caviste, c’est votre premier métier, une reconversion… ?

C : Mon premier métier c’est commerciale pour des maisons de champagne et des spiritueux. Devenir caviste c’était donc une forme de prolongation de ce que je faisais avant. J’ai toujours travaillé dans le domaine du vin et des alcools, je viens d’une région viti/vinicole, le Roussillon, j’ai fait les vendanges, je baigne depuis toujours dans cet univers. J’ai ouvert la cave il y a 5 ans, dans ce quartier que je ne connaissais pas, et que j’adore aujourd’hui : c’est un endroit idéal pour travailler, les gens sont curieux, et sont toujours à la recherche de choses peu ou pas conventionnelles.

MW : Vous avez l’air de bien connaître vos clients… 

C : Effectivement ! C’est une clientèle de quartier, très locale, des gens qui passent devant la cave en rentrant chez eux ou en allant travailler. Il y a beaucoup d’habitués, qui participent régulièrement aux dégustations que j’organise. Certains se sont rencontrés à ce moment-là, puis se recroisent dans le quartier, d’autres se connaissaient déjà avant, via l’école de leurs enfants ou le marché… C’est une ambiance assez « village » finalement.

Cave Bouteille - Paris - Message In A Window

MW : Parlez-nous un peu plus de ces dégustations 

C : Elles ont lieu une ou deux fois par mois, une fois sur deux autour de bières et en partenariat avec un site de vente spécialisé, et l’autre fois autour de vins ou de spiritueux sur un thème bien précis. Par exemple, pour les rosés, le thème choisi était « la couleur d’un rosé influence-t-elle son goût ? », et la dégustation s’est faite dans des verres opaques. J’ai beaucoup d’idées, j’aimerai beaucoup faire « le match Bordeaux/Bourgogne », deux immenses régions, que tout oppose.

MW : Justement, que peut-on acheter à la Cave Bouteille ?

C : J’ai ouvert une cave à Paris, je me dois donc de vendre de tout : les clients viennent de partout et veulent de tout, la gamme est donc assez équilibrée entre toutes les régions de France, avec également quelques vins étrangers. Je travaille aussi la diversification des formats, en proposant des demi-bouteilles, des magnums, etc.

Cave Bouteille - Paris - Message In A Window

MW : Quelle est votre région préférée ?

C : C’est ma région d’origine, le Languedoc, je viens de Perpignan. Je pense que c’est le cas pour la plupart des amateurs, et, sinon, les gens apprécieront soit des vins très marqués, en puissance ou en fruité, soit des vins très légers et agréables à boire. Après, au-delà de la « région préférée », l’important c’est de savoir où vous en êtes, connaître votre histoire avec le vin, et découvrir jusqu’où vous êtes prêts à aller. Et ça, c’est mon métier. Être caviste, c’est avant tout comprendre ce que veut le client, en arrivant à décoder ce qu’il exprime.

MW : C’est ça qui vous plaît le plus dans ce métier ?

C : Tout est intéressant. Une des plus belles victoires, c’est quand les clients reviennent et racontent leur expérience avec le vin, c’est très gratifiant.

Il y a aussi des clients un peu « renfermés », qui ont besoin d’être « rassurés ». Lorsqu’on arrive à gagner leur confiance, on a vraiment l’impression d’avoir réussi quelque chose.

MW : Avez-vous un vin à nous conseiller ?

C : Plutôt une appellation, du Languedoc, Les Grès de Montpellier ; le président de cette appellation vient d’ailleurs à la fin du mois pour une dégustation. Ces vins n’ont pas une grande notoriété, mais ils sont très intéressants, et gustativement extraordinaires !

MW : Qu’est-ce qui vous différencie des autres caves ?

C : Beaucoup de choses ! Chaque caviste a son propre univers viticole, chacun a sa manière de parler du vin, et on a évidemment tous des goûts différents. Néanmoins, ça nous arrive de faire des dégustations en commun, pour découvrir de nouvelles choses, c’est une forme très agréable de concurrence !

MW : Un mot sur l’importance des vitrines ?

C : Je dois avouer que je ne suis pas très « déco », j’ai du mal à faire mes vitrines, je manque d’idée, c’est un peu un calvaire pour moi. Mais c’est pourtant un élément essentiel, c’est une vraie zone de communication, une façon de faire communiquer l’intérieur avec l’extérieur… Et Message In A Window permet de mettre quelque chose d’impactant en relief, qui attire l’œil. Je pense que les vitrines dépendent pas mal de la personnalité du caviste, j’ai d’ailleurs dans l’idée de recruter un décorateur pour changer les vitrines de la Cave Bouteille tous les deux mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *