Message In A Window à la poursuite du Bien Commun (Media For Good)

Mercredi 30 octobre 2019

 

Message In A Window, le media (for good) qui veut servir le Bien Commun

Personne ne se rend compte des fruits que nous commençons à produire, mais ce n’est pas grave du tout, notre bonheur peut rester discret.

 

Voici pour autant la révolution que nous enclenchons en douceur et qui nous projette dans les Media For Good:

Notre entreprise se situe dans l’univers des médias et du retail. Elle permet aux marques de choisir des vitrines de commerces dans lesquels elles pourront déployer des campagnes de communication et se rendre visibles auprès des piétons.

Il y a près de 800 000 commerces en France, disons que les marques ont l’embarras du choix, nous leur permettons de cibler aussi précisément que possibles leurs vitrines puis nous les réservons online et déployons les décors prévus dans les dizaines ou centaines de vitrines qui ont été commandées et de façon synchronisée.

Nous allons beaucoup plus loin encore, comme demander aux commerçants de passer commande des produits qu’ils s’apprêtent à afficher en vitrine, permettant aux marques de toucher non seulement une audience grand public mais aussi de recevoir des commandes produits instantanément de la part des commerçants, mais passons. Le sujet est ailleurs.

A chaque fois que nous demandons à un commerce de réserver sa vitrine, nous lui proposons de l’argent. Un montant déterminé par algorithme, et qui tient compte de tous les critères possibles d’évaluation de sa vitrine: qualité de l’axe sur lequel se trouve la vitrine, superficie de la vitrine, catégorie du commerce en question, densité de la population dans son quartier, densité de commerces dans son quartier, etc.

Bref, nous posons une valeur à chaque vitrine de chaque commerce de France et à chaque fois qu’une marque en réserve une, nous reversons ce montant au commerçant. Entre 75€ et 450€ HT par semaine, pour une seule vitrine !

Après trois années d’activité commerciale, nous nous apercevons que les vitrines de commerces répondent à des cas d’usage solides et qui ont permis d’intéresser tous types de marques et d’entreprises, des plus petites aux plus importantes.

 

En signant, nos clients ne savaient pas…

 

Ils ne savaient pas qu’ils réalisaient un investissement non seulement bon pour eux et pour leurs affaires, mais aussi bon pour la société. Ils investissaient dans ce qui est sans doute le plus puissant des Media For Good, celui qui permet aux commerçants français de toucher un revenu complémentaire significatif, sans rien avoir à faire ni à dépenser (de la marge nette !).

Le commerçant qui a gagné le plus d’argent avec Message In A Window est un caviste qui a touché 35 000€ HT en 18 mois. Combien faut-il vendre de bouteilles à 10€ TTC en moyenne pour réaliser 35 000€ de marge nette?  Oui, c’est énorme. Et cet argent, il l’utilise pour financer du réassort de produits, acheter du stock, améliorer son attractivité, passer un employé en CDI, améliorer ses revenus, s’agrandir, etc.

Pour les milliers de commerces qui ne gagnent que 100 ou 200€ par an en acceptant une campagne uniquement? Eh bien c’est du pouvoir d’achat additionnel qui sert à leur magasin, ou qu’ils se reversent et redépensent localement, du beurre dans les épinards qu’ils réinjectent immédiatement autour d’eux dans un restaurant, une sortie, ou un achat divers.

« Notre modèle permet de stimuler les commerces de centres-villes en leur proposant de très belles campagnes et un nouveau revenu sans qu’ils n’aient rien à faire. Nous irriguons ainsi les territoires de campagnes de communication génératrices de trafic et de ventes additionnelles en magasins et génératrices d’un argent nouveau qu’ils n’avaient jamais vu et qui est re-dépensé localement. Le plus fort des Media For Good de mon point de vue » affirme Vincent Clabé-Navarre, CEO de Message In A Window.

 

La dévitalisation des centres-villes coûte très cher.

 

Il y a près de 8 000 de fermetures nettes de commerces en France chaque année. De très nombreux quartiers et communes sont concernés par la désertification des commerces de centre-ville et par la fuite de leurs habitants.

  • Elle touche directement le lien social qu’elle met en déroute, en supprimant tous ces points d’échanges et de rencontres ;
  • Elle fait fuir de nombreux ménages à fort pouvoir d’achat qui n’ont plus de bénéfice à être en centres-villes, et laisse ces centres à ceux qui n’ont pas la possibilité d’en partir, créant de nouveaux ghettos par défaut.
  • Elle impacte la valeur immobilière de tous les biens du centre-ville, que ce soit leur valeur locative ou leur valeur à la vente, car ces lieux d’habitation ne sont plus désirables.
  • Elle oblige, enfin les habitants à sortir du centre en voiture pour aller faire leurs courses, même d’appoint. Quel dommage !

C’est pourquoi nous sommes tous concernés. C’est pourquoi nous voulons agir, en mettant au cœur de notre modèle la génération de nouveaux revenus pour les commerces et pour les territoires.

 

Nous pouvons in fine faire 3 assertions :

 

  • Message In A Window poursuit performance économique pour ses clients et impact positif pour la société.

 

  • Les clients de Message In A Window œuvrent directement pour le Bien Commun.

 

  • Il ne sera plus possible de bâtir un plan media demain sans une part de Media for Good.

 

 

L’article « historique » qui annonce ce mouvement vers le Bien Commun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce centre de ressources vous permet d'accéder à de nombreuses informations.