Rencontre avec Aurélie Andrès, Designer textile

Mardi 07 novembre 2017

Aurélie Andrès est designer textile et experte des matières, on la connaît aussi pour ses jolies vitrines… Retour sur son étonnante carrière et ses projets du moment.

MW: Parlez-nous de votre parcours.

AA: Après un parcours scolaire orienté design et mode, j’ai obtenu mon premier job à 20 ans chez Leon & Harper en tant que designer textile ; je me spécialise ensuite dans l’embellissement textile et maîtrise sur le bout des doigts les techniques de broderie, tissage, print, teintures, … Après ça, je me suis envolée pour New-York puis l’Inde à la rencontre d’artisans mais, également pour en apprendre plus sur l’industrie du textile. De retour à Paris, je monte mon propre atelier de création et vais alors travailler pour des marques telles que Louise Misha, Leon & Harper, Majestic Filatures, Louis Louise ou encore le salon Playtime.

MW: Comment avez-vous su que vous souhaitez vous lancer dans la création ?

AA: Je ne me suis jamais posée la question, je baigne dedans depuis petite ! J’ai donc très vite trouvé ma voix dans la filière artistique.

MW: Comment vous êtes-vous lancée dans la mise en scène de vitrines ?

AA: Par le plus grand des hasards ! J’ai eu la chance de réaliser ma première installation pour le salon Playtime. Après ça, lors du salon Première Vision à Paris où je vendais des maquettes textiles, des clients ont préféré me confier leurs vitrines plutôt que de m’acheter mes échantillons. Voilà comment tout a commencé… un mois plus tard je réalisais les vitrines de Majestic Filatures, Louis Louise et Leon & Harper.

Vitrines Playtime Paris - juillet 2017

MW: Quels sont les différents éléments sur lesquels vous jouez pour créer une animation en vitrine ? Quelle ligne artistique visez-vous à travers vos réalisations ?

AA: J’ai une démarche très artistique, je fais beaucoup de choses à la main, et c’est ce qui plait à mes clients. Je dessine tout à main levée, les collages en Tape sont faits en direct, … Tous mes décors sont uniques ! Je recherche constamment de nouvelles techniques et j’essaie de mélanger différents matériaux.  Aujourd’hui, je commence à être assez limité, des marques ayant beaucoup de boutiques m’ont contacté et je commence alors à réfléchir à comment exploiter mes idées à plus grande échelle.

MW: Pour quel style de boutiques travaillez-vous ?

AA: Ma clientèle est essentiellement composée de marques de mode et design milieu de gamme et je me rends compte qu’il y a de plus en plus de demandes dans cet univers-là. En effet, ces marques cherchent de plus en plus à se démarquer et à communiquer une image par le biais de leurs vitrines. Des marques telles que Habitat ou Made.com dans le secteur du design ont déjà fait appel à mes créations. Et d’ailleurs, je ne me dis pas « designer de vitrines » car je suis ouverte à divers projets et m’adapte selon la demande ; récemment j’ai été contacté par un architecte afin de concevoir un décor de restaurant.

« Les marques de mode et design milieu de gamme cherchent de plus en plus à se démarquer et à communiquer une image par le biais de leurs vitrines »

 

MW: Votre vitrine « coup de cœur » ?

AA: Gigantesque 🙂 ! J’adore les projets démesurés, les vitrines qui prennent l’allure d’œuvre d’art, mais cela doit tout de même rester harmonieux et subtil. J’aime beaucoup me balader et croiser au détour d’une rue des scénographies incroyables, comme chez Anthropologie [elles ne sont pas toujours à mon goût mais on sent que derrière l’équipe s’amuse et use de créativité]. Dans l’univers du luxe, les mises en scènes sont souvent grandioses.

MW: Quelle est votre source principale d’inspiration ?

AA: Tout ! Mon trajet quotidien à vélo, des rencontres, l’architecture, l’art, les voyages, internet, les expos, des gens dans la rue, la nature, être sous l’eau, mes amis, …tout m’inspire. Il faut se renouveler sans cesse et je pense que tout se construit autour de ce que l’on vit.

Vitrines by Aurélie Andrès

MW: Quels conseils pourriez-vous donner à des commerçants afin qu’ils réussissent leurs vitrines ?

AA: La vitrine doit interpeller, raconter une histoire. Une fois la vitrine installée, il est important de se mettre à côté et observer le potentiel client passant devant…  Vous serez vite fixé si votre vitrine plaît, les gens s’arrêteront, esquisseront un sourire…

« La vitrine doit interpeller, raconter une histoire »

MW: Quels sont vos autres projets ?

AA: Je suis en train de créer une nouvelle ligne dérivée qui s’adressera aux particuliers, le projet verra sûrement le jour pour cette saison de Noël. Sinon, les vitrines de Noël sont au planning pour dans quelques semaines dont une vitrine en happening avec Made.com prévue pour mi-novembre.

MW: Que pensez-vous de notre concept ?

AA: C’est un concept intéressant pour les commerçants indépendants qui n’ont pas forcément le budget et l’idée créative pour mettre en avant leur vitrine. Cela leur permet d’avoir une prestation de qualité.

Un grand merci à Aurélie Andrès pour ce moment de partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *